SDC111771

Pourquoi les pistes ne sont pas toujours toutes ouvertes ?

Pourquoi les pistes de Serre Chevalier Vallée ne sont-elles pas toutes ouvertes ? C’est une question qui a été fréquemment posée ces derniers temps sur les réseaux sociaux et c’est légitime !

Voici donc un complément d’information sur la situation actuelle. A ce jour nous comptons presque 70% de pistes ouvertes, 100% des espaces découverte et 5 espaces ludiques. L’offre de ski proposée permet de skier sur l’intégralité des zones les plus appréciées par nos skieurs et permet d’évoluer sur des pistes larges et des dénivelées importantes : la piste Luc Alphand,  Draye, Vallons, Cucumelle, Forêt, Bez… et l’intégralité des liaisons est assurée. A noter : chaque jour de nouvelles ouvertures ont lieu ; les prochaines seront des espaces ludiques supplémentaires.

Il faut savoir que, malgré la quantité de neige fraîche tombée récemment, aucune sous couche permettant de stabiliser le manteau neigeux n’est présente à certains endroits.

Ce qui pose deux principales problématiques en termes de préparation des pistes :

  • La sécurisation : c’est le critère primordial qui prédomine pour les responsables du domaine skiable. Les chutes de neiges importantes de ces derniers jours se sont déposées sur peu ou pas de neige du tout, de plus ces chutes de neige ont été associées à des vents violents en altitude. L’ensemble de ces facteurs sont favorables à un important risque d’avalanche qui nécessite la mise en œuvre de Plan d’Intervention pour le Déclenchement des Avalanches.
  • Le damage des couches de neige : les chutes de neige de ces derniers jours se sont déposées sur aucune sous couche (sauf pour les pistes enneigées avec de la neige de culture), il y a donc un important travail de damage à réaliser pour préserver cette neige sur les pistes. Ce travail consiste à densifier la neige en chassant l’air en faisant rentrer au maximum le froid dans le manteau neigeux. Ce travail effectué par les équipes du damage est primordial pour la durabilité du manteau neigeux et sa qualité tout au long de la saison.

La gestion de ces deux problématiques suite à des chutes de neige nécessite du temps et un très grand professionnalisme.

Voici donc la première explication ; certaines pistes ne peuvent pas encore être totalement sécurisées et ne peuvent donc pas être ouvertes au grand public. La neige a tardé en début de saison, elle est belle et bien là mais il en manque encore un peu pour pouvoir assurer une ouverture à 100%. Nous sommes toutefois très confiants pour les jours et les semaines à venir. 🙂

Deuxièmement : les experts le savent bien, les années avec peu de neige sont les années avec le plus de risque d’avalanche. La sécurité des skieurs est pour nous, domaine skiable, notre préoccupation principale. Chaque jour des déclenchements d’avalanche ou des opérations de sécurisation du domaine skiable sont effectués par les équipes et certains secteurs ne réunissent pas à ce jour toutes les conditions de sécurité.

Nous en profitons pour vous rappeler que la pratique du ski hors piste est dangereuse, nous vous invitons donc à rester sur les pistes ouvertes, balisées et sécurisées.

Rappel de quelques règles élémentaires pour pratiquer cette activité :

  • Consulter les bulletins météorologique et nivologique. Ils indiquent le risque d’avalanche, échelonné de 1 à 5, et permet de s’informer sur les conditions d’enneigement (neige dure, poudreuse, croûtée) et sur la stabilité du manteau neigeux.

12469514_10153415785803525_1918532612945611235_o

  • Adapter son itinéraire aux conditions et préparer son parcours en consultant les «topos» d’itinéraires, disponibles dans des ouvrages spécialisés ou sur certains sites internet. Ils indiquent le dénivelé, le degré de la pente et la skiabilité.
  • Etre équipé. Il est nécessaire d’être muni d’un détecteur de victimes d’avalanche (DVA ou Arva), un émetteur-récepteur porté sous les vêtements qui permet à un skieur pris dans une avalanche d’être repéré par les secours. L’utilisation de l’appareil demande quelques connaissances qu’il faut acquérir avant de partir en montagne. N’hésitez pas à vous rendre à l’ArvaPark ou à solliciter les pisteurs-secouristes du domaine skiable. Chaque skieur doit aussi être muni d’une sonde et d’une pelle, afin de pouvoir détecter et secourir d’autres personnes ensevelies sous la neige. C’est aussi pourquoi il n’est pas recommandé d’évoluer seul en hors-piste.
  • Enfin, vous pouvez évoluer en hors piste en étant accompagné par des professionnels de la montagne, guides ou moniteur de ski. Renseignez-vous sur les formules qu’ils proposent.

Finissons sur une note positive 🙂 qui donnera à tous des envies de montagne, de ski et d’air pur en visionnant notre toute nouvelle vidéo tournée ces derniers jours :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google+